New Places
est le deuxième volet du projet Twin Peaks all over the States réalisé en 2015
[ici]

Pour plus de détails, n'hésitez pas à agrandir les photos




12 mai 2019

Mon Voyage Imaginaire dans l'univers de Twin Peaks est maintenant terminé.

Vous pouvez dès à présent revoir la totalité des 140 images - dont une vingtaine de polyptiques - ICI (onglet PHOTOS) :

Ou revoir plus spécifiquement mes déambulations dans un lieu précis, ICI (onglet PLACES) :

Et si vous êtes perdus dans les personnages, vous pouvez toujours vous référer à la liste, ICI (onglet CHARACTERS) :



9 mai 2019

Pt. 11 - TWIN PEAKS


What year is this ?
_ Dale Cooper


4 mai 2019.
Le guide Welcome to Twin Peaks (An Access® Guide to the Town) [1] nous indique en toute fin de volume que la ville se situe à 31 miles de Castlegar (ville canadienne, juste de l'autre côté de la frontière). Et qu'elle est également à 8h30 de Missoula par le bus (Busses depart across from the Roadhouse) [2]. Direction donc le Nord-Ouest des Etats-Unis pour cette ultime étape, dans la ville qui a vu s'éclore et mourir Laura Palmer.

Twin Peaks, Washington - Diptyque © Yannick Vallet

Avec The Return, nous entrons sur le territoire de Twin Peaks par le biais de la forêt, là où vit désormais le Docteur Jacoby reconverti en prêcheur cathodique. Un lieu qui, vu son emplacement, me sera totalement inaccessible, exactement comme la maison forestière de Margaret Lanterman, la femme à la bûche.

Telephone Pole, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Car à Twin Peaks, tout passe par la forêt. Ici, celle qui porte le nom de Ghostwood National Forest abrite quelques lieux mystérieux comme le fameux Glastonbury Grove, porte d'entrée vers la Red Room et la Black Lodge.

Twin Peaks, WA – Cartographie © Yannick Vallet

Mais aussi un autre lieu appelé Jack Rabbit’s Palace, matérialisé par un cercle rempli d'un liquide mordoré situé au pied d'une très vieille souche d'arbre – et porte d'entrée vers un monde parallèle - où les policiers Franck Truman, Hawk, Bobby et Andy découvriront une jeune femme, nue et sans yeux, du nom de Naido.

The Ghostwood National Forest, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Autre manière d'entrée en ville : emprunter le pont qui enjambe la rivière, comme l'ont fait Dale Cooper et Carrie Paige lors de leur retour à Twin Peaks. Un pont que l'on a vu de nombreuses fois, il y a 25 ans, entre autres lorsqu'en pleine nuit, James Hurley "enlève" Laura sur sa moto …

The Bridge, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Et puis, venant de là, le premier lieu emblématique que l'on croise sur son chemin, au carrefour de Main Street et Falls avenue, est l'incontournable Double R Diner. Une institution où tous les habitants de Twin Peaks se retrouvent, de jour comme de nuit, pour prendre "a damn fine cup of coffe" comme dirait Cooper ou goûter la fameuse Cherry Pie de Norma Jennings.

The Double R Diner, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Mais pourquoi Carrie Page, véritable double de Laura Palmer, ne reconnaît-elle pas le Double R, ni aucun autre lieu ? Même la maison des Palmer, celle de Leland et Sarah, SA maison, ne semble lui dire quoi que ce soit…

Palmer's House, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Le Double R, la forêt, les Palmer, c'est tout Twin Peaks qui refait surface en quelques symboles essentiels. Des heures et des heures d'une histoire incroyable aux ramifications telles que vingt cinq ans plus tard, la magie opère toujours. Avec des personnages plus énigmatiques les uns que les autres et des situations toujours plus étranges.

Road to Mountain, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Avant de replonger intimement dans ces lieux qui ont fait la série, je décide de m'accorder une petite pause en dehors de la ville. Je reprends donc la route direction la Blue Pine Mountain et le White Tail Peak qui à eux deux, forment les monts jumeaux dominant la ville, histoire de prendre une bonne rasade d'oxygène avant de redescendre définitivement dans la vallée.

In the Mountain, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Quelques heures plus tard, alors que je rejoins la civilisation, je crois reconnaître la grande prairie où l'on voit Jerry Horne, apeuré, courir comme un dingue vers je ne sais quelle destinée. Une grande étendue herbeuse au pied des twins, juste avant d'atteindre la vallée.

Climbing the Mountain, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Je retarde au maximum l'instant où je vais devoir reprendre pied en ville, comme si je redoutais le moment, imminent, où je serais obligé, mon travail étant achevé, de quitter la ville. Abandonner tous ces personnages à leur vie, et les faire sortir de la mienne ? Impossible. Pour le moment en tout cas …

Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Alors je me délecte des derniers minutes. Direction la sortie de la ville, là où le soir, les jeunes et les moins jeunes, l'esprit embrumé par l'alcool, viennent oublier leurs soucis au son des concerts qui s'enchaînent. Direction le Roadhouse, connu également sous le nom de Bang Bang Bar.

Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Pour l'instant, le parking est encore vide mais d'ici quelques heures, des dizaines de motos et de pick-up en plus ou moins bon état, stationneront devant l'établissement plein à craquer. Et pour rien au monde je ne raterai ça, ni cette occasion unique de tous les croiser, ni la chance d'écouter un concert des Chromatics, de Nine Inch Nails ou de Julee Cruise …

The Bang Bang Bar, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Mais mon temps est compté et je ne pourrais pas visiter tous les lieux que je voudrais. Car pour certains, l'accès m'est impossible, tel le mobilhome de Miriam Sullivan posé au milieu d'une propriété, ou celui de Steven et Becky Burnett, la fille de Shelly et Bobby Briggs. Ou encore la maison de Sylvia Horne, ex-femme de Benjamin Horne et mère de Audrey.

Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Je vais déjà tenter de localiser le Big Ed's Gas Farm, mais sachant qu'Ed Hurley a déménagé plusieurs fois sa station-service, cela risque de ne pas être très fructueux. Et en effet, le dernier lieu ne ressemble plus vraiment à ce que l'on a découvert il y a quelques mois, si ce n'est l'avertissement "ALL REPAIRS STRICKTLY CASH" [3] qui y est encore affiché. Certes, il s'agit toujours d'un garage mais sans aucun intérêt si ce n'est celui d'avoir en arrière-plan les monts jumeaux ! Dommage.

The Big Ed's Gas Farm, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Quant à la première station, celle qu'il possédait il y a vingt-cinq ans, exit le néon éclatant et les pompes à essence rouges et grises, elle est devenue une sorte de jardinerie sans aucun attrait. Mais heureusement, juste de l'autre côté de la rue, je découvre un autre lieu que je ne m'attendais plus du tout à trouver.

The First Big Ed's Gas Farm, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Et ce lieu, c'est la maison de Nadine et Ed, celle qu'ils habitaient il y a vingt-cinq ans. Logique finalement, puisque le garage station-service était à deux pas. Pratique pour dépanner rapidement les habitués. Une maison avec la traditionnelle clôture en bois peint, comme chez Carrie Page ou Sandy Williams.

Hurley's House, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Du coup, je pense à la boutique où habite maintenant Nadine [4]. Un petit commerce où elle vend des rideaux silencieux, le projet de toute une vie : "Run Silent, Run Drapes". Malheureusement, lorsque j'arrive devant le magasin, celui-ci est fermé : vitrine badigeonnée de blanc et porte close. Définitivement fermé ? En vacances ? J'essaierai de revenir un autre jour, histoire de savoir …

Nadine Hurley's Store, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

En voulant sortir de la ville pour me rendre au "New" Fat Trout Trailer Park de Carl Rodd je me retrouve au beau milieu du carrefour le plus triste de la région. Car c'est là, à l'intersection entre Park Street et Meadowbrook que Richard Horne, complètement énervé au volant de son vieux pick-up, a renversé et tué un petit garçon sous les yeux de sa mère. Un accident qui arrive à l'endroit même où se trouve un poteau téléphonique portant lui aussi le numéro 6…

Sad Intersection & Number 6, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Une intersection qui est également connue pour avoir été, il y a très longtemps, le théâtre d'une scène hystérique entre Laura Palmer, son père Leland et Philippe Gérard.
Puis je continue mon chemin en direction du nouveau parc à caravanes de Carl Rodd, traversant les faubourgs de Twin Peaks, avec leurs petites maisons en bois pimpantes et leurs jardinets sentant bon les pommes mûres et l'herbe coupée.

Houses of Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Une apparence trompeuse qui pourrait nous faire croire qu'ici la vie se déroule toujours sereinement et sans drame. Seule ombre au tableau : le meurtre de Laura Palmer, une nuit de février 1989, qui hantera à tout jamais l'âme de cette petite ville.

House of Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

C'est donc le moral un peu gris que j'arrive en vue du "New" Fat Trout Trailer Park dont je reconnais la pancarte à moitié bancale, ornée d'une truite bien grasse et bondissante. Mais je ne peux pas entrer. Carl ne semble pas être là et les allées sont vides. Et puis rien ni personne ne se manifestera pour me renseigner. Tant pis. Je repartirai en gardant comme seul souvenir une photographie de la clôture et de l'enseigne, la même qu'il y a vingt cinq ans.

The "New" Fat Trout Trailer Park, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

En attendant, il me reste un lieu mythique que j'aimerais vraiment voir mais je pense qu'il n'est toujours pas accessible, il s'agit du bureau du sheriff Franck Truman. L'accès est certes compliqué mais par bonheur le hasard va me réserver une très belle surprise…

2 x Nine Mountains of Twin Peaks, WA – Polyptique © Yannick Vallet

Toujours sur Park Street, j'avance jusqu'aux limites de la ville, là où la forêt et ses Douglas Firs - si chers à Cooper et Harry Truman - commencent à peupler le paysage. Ici, la nature est belle et je crois même entendre au loin le bruit incessant de la majestueuse cascade, The White Tail Falls, surplombée par le Great Northern Hotel. J'avance sans grande conviction quant à mes recherches, pour me retrouver en fin de compte, coincé à l'entrée de la route qui devait me rapprocher du bureau du shériff. En cherchant tous les points d'accès, je tombe finalement sur l'ouverture qui va me mener à une vaste étendue déserte avec, tout à fait à l'autre bout, non pas le bureau du sheriff mais, Ô surprise, les restes de la scierie Packard. Un établissement vieux de plus d'un siècle [5], particulièrement emblématique de Twin Peaks, et élément déterminant d'un enjeu économique et de pouvoir entre Benjamin Horne et Catherine Martel. Un lieu qui finira en 1989 à moitié ravagé par un terrible incendie, volontairement provoqué par Leo Johnson au profit de Benjamin Horne.

The Ruins of the Packard Sawmill, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet

Ici s'achève la onzième et dernière partie de mes recherches.
En trois petits mois, j'ai tenté de suivre au plus près l'existence de tous les protagonistes de cette formidable saga signée David Lynch et Mark Frost. Ils étaient là, à m'accompagner dans mes recherches, à me conseiller tel ou tel chemin, à m'aider à choisir telle ou telle direction. Ils ont hanté mes jours et mes nuits mais maintenant je dois me résoudre à les abandonner à leur sort. Et les laisser vivre leur vie, dans la réalité qui est la leur.

Adieu donc Twin Peaks. Ou peut-être à bientôt …


The White Tail Falls & The Great Northern Hotel, Twin Peaks, WA - © Yannick Vallet




[1] Penguin Books (1991)
[2] Le départ des bus se situe en face du Roadhouse (Bang Bang Bar)
[3] Une pancarte qui était déjà dans le premier Big Ed's Gas Farm, il y a 25 ans !
[4] Nadine et Ed ne sont pas divorcés, mais ils semblent vivre chacun de leur côté, Ed dans sa station-service, Nadine dans l'arrière-salle de son magasin.
[5] "The Packard Mill was founded in 1890. James Packard had come here that year from Boston. A clumsy but alert young man, he soon recognized that his fortune lay in Douglas Fir. The original mill was built on two acres next to the Black Lakes Falls." (in Welcome to Twin Peaks (An Access® Guide to the Town), p. 20)

2 mai 2019

Pt. 10 - ODESSA

So, the name Laura Palmer means nothing to you ?
_ Dale Cooper



28 avril 2019.
Retour au Sud. Direction le Texas et ses champs pétrolifères. L'objectif, Odessa : Pop. 99.940 [1]

Odessa, Texas - Diptyque © Yannick Vallet

Après que Dale Cooper, libéré de la Black Lodge, ait retrouvé Diane réapparue à Glastonbury Grove (non loin de Twin Peaks), tous deux prennent la voiture pour une destination inconnue. Arrivés à exactement 430 Miles de là, Dale Cooper arrête son véhicule : We're at that point now. I can feel it … [2] Il en descend et observe le paysage qui s'offre à lui : une longue route traversant des collines arides, plantées de pylônes électriques en métal.

Electric Pole - © Yannick Vallet

430 miles, soit 692 km de Twin Peaks. En regardant bien la carte, il n'y a pas plusieurs solutions. Sachant que l'on doit se diriger vers le Texas, ce serait dans une zone située à la frontière entre l'Idaho, l'Oregon et le Nevada.

On the road from Twin Peaks to Odessa - © Yannick Vallet

Le Nevada me semble le lieu adéquat avec ses étendues désertiques et ses routes qui n'en finissent pas. Mais pas le désert des Mojaves. Trop au Sud. Non, plutôt le désert du Grand Bassin, au Nord de l'état. Or, ici, il y a peu de routes : la 95 étant la principale à descendre vers le Texas, à moins que ce ne soit la 93.

On the road from Twin Peaks to Odessa - © Yannick Vallet

Après quelque aller-retour sur de grandes lignes droites qui s'étirent à perte de vue, je tombe finalement sur ce que je cherche : un champ de pylônes traversant une légère dépression coincée entre de petites collines.

On the road from Twin Peaks to Odessa - © Yannick Vallet

J'avance de quelques centaines de mètres et finis par tomber sur le lieu exact, là où Diane et Dale Cooper se sont arrêtés … et se sont embrassés. Puis sont repartis, tout en étant conscients, comme le dit Diane, qu'on ne saura pas comment ce sera une fois que …

430 Miles - © Yannick Vallet

Puis le voyage est long, très long. Et très silencieux, jusqu'à Odessa. Jusqu'à ce que le couple décide de s'arrêter dans ce petit motel. Un lieu étrange sous ses airs banals, un lieu où se matérialise le double de Diane. Un lieu qui, le jour revenu, n'est plus tout à fait le même. A l'image des protagonistes. Alors que Diane, pardon Linda, s'en est allée, laissant un mot incompréhensible où les identités ne sont plus les mêmes.

Dale & Diane's Motel - © Yannick Vallet

Richard & Linda's Motel, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Nous voilà donc arrivés à Odessa. Une ville où je dois absolument localiser la maison de Carrie Page, sosie troublant de Laura Palmer que Dale Cooper a fini par retrouver. Problème, je n'ai pas grand-chose comme indices : la maison est au numéro 1516 et le poteau téléphonique, à l'angle de la propriété, arbore cet énigmatique numéro 6, déjà vu plusieurs fois dans Twin Peaks. Quant à la rue où se trouve la maison, elle ne présente aucun marquage au sol.

Odessa, TX - Cartographie © Yannick Vallet

Mais avant cela, je dois me rendre au restaurant Eat at Judy's où travaille Carrie Page et sa collègue Kristi, quelque part dans Odessa. Peut-être arriverais-je ainsi à glaner quelque renseignement indispensable à mes recherches ?

Harman-Y, Andrew's Highway, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Je sors donc du motel et emprunte Andrew's Highway. Croisant une ligne de chemin de fer, j'entre plus avant dans la ville. Une ville poussiéreuse où le désert semble vouloir envahir les rues à tout instant. Une ville écrasée de soleil qui, à certains endroits, a plus des allures de bidonville sud-américain que de quartier californien.

Odessa, TX - © Yannick Vallet

Je suis donc le trajet qu'à emprunté Dale Cooper en partant de son motel, jusqu'à ce que je tombe sur le Judy's (Homestyle cooking - Breakfast - Lunch - Diner). Malheureusement, le restaurant semble définitivement fermé. Les vitres sont badigeonnées de blanc et ne restent sur la terrasse que trois pauvres palmiers en pot. Ce n'est visiblement donc pas là que je vais faire le plein d'indices pour retrouver la maison de Carrie Page.

Eat at Judy's, Odessa, TX - © Yannick Vallet

M'éloignant du centre d'Odessa, je commence petit à petit à explorer les rues qui me semblent correspondre à ce que je connais du quartier de Carrie Page.

Nine Manhole Covers, Odessa, TX - Polyptique © Yannick Vallet

J'avance donc vers l'ouest. 8ème rue, 10ème rue, 17ème rue. A chaque fois, j'ai l'impression d'être au bon endroit, et pourtant à chaque fois je déchante. Trop de bâtiments récents, pas assez de pavillons. Puis Texas Avenue, Jackson Avenue, Adams Avenue. Ici les rues sont beaucoup trop larges et les maisons presque trop chics.

Rainbow Drive, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Je remonte plus au nord, explorant Rainbow Drive, Dublin Avenue ou Evans Boulevard. Mais cette fois-ci je sors trop de la ville, me retrouvant à la marge, là où commencent à fleurir les puits de pétrole. Ou, a contrario, là ou s'alignent des pavillons flambant neufs dans des quartiers aseptisés.

Dublin Avenue, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Telephone & Oil, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Finalement, vu la configuration de la rue où se trouve la maison de Carrie Page, je pencherai plutôt pour West Odessa. Je décide donc d'arpenter systématiquement toutes les rues qui n'ont pas de bande, blanche ou jaune, au milieu de la chaussée et scrute attentivement toutes les clôtures que je croise. Celle de Carrie Page étant blanche, en bois peint et de petite taille.

West Odessa, TX - © Yannick Vallet

J'erre pendant des heures à la recherche de cette maudite maison. Les numéros s'embrouillent dans ma tête. Je n'arrive pas à trouver de 1516 ou bien, évidemment, cela n'a rien à voir. Et puis, aucun poteau téléphonique avec le numéro 6, ni aucune clôture en bois peint à l'horizon.

West Odessa, TX - © Yannick Vallet

Je suis fatigué, éreinté, épuisé par trop d'images, trop de soleil et trop de poussière. Et pourtant, je sais que je ne suis plus très loin. Je le sens, Carrie Page et sa maison sont là, quelque part. Au milieu des eucalyptus et des impressionnants chênes verts du Texas.

A Street near Carrie Page's House, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Dernière tentative dans cette rue infinie dont je découvre chaque maison bien à l'abri sous des feuillages d'un vert profond. Quand soudain, là, devant moi, j'aperçois une petite boîte aux lettres blanche, plantée sur son piquet … devant sa petite clôture de bois blanc. Je suis sûr que c'est là. Oui, c'est bien la maison, comme le 1516 au dessus de la porte d'entrée vient le confirmer, sans erreur possible.

Carrie Page's House, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Et là, juste à droite, le poteau téléphonique est bien à sa place avec cet étrange numéro 6. Preuve irréfutable que je suis au bon endroit. Exactement.

Telephone Pole of Carrie Page's House, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Number 6, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Cette fois-ci, je peux souffler. J'ai trouvé ce qui est, pour moi (avec la Zone de Buckhorn), un des lieux les plus emblématiques de Twin Peaks, the Return. Je suis enfin heureux et repars comblé de cet enfer de lumière et de poussière qu'est Odessa, Texas.

Route US-385, Odessa, TX - © Yannick Vallet

Je reprends donc la route, direction le nord de l'état de Washington à plus de 2000 miles d'ici. M'arrêtant seulement une seule fois, comme Dale Cooper et Carrie Page l'ont fait avant moi, à la station Valero qui se trouve sur notre chemin.

Valero Gas Station, On the Road - © Yannick Vallet

Ici s'achève donc la dixième partie de mes recherches.
Je vous donne rendez-vous jeudi prochain, le 9 Mai, pour la dernière et ultime partie de mes découvertes … à Twin Peaks …

See you next week to walk with me ...

Industrial Avenue, Odessa, TX - © Yannick Vallet


[1] d'après la pancarte à l'entrée de la ville.
[2] Dale Cooper : Nous y sommes maintenant. C'est ce que je ressens.